Le rôle des mères dans la lutte contre les maladies des enfants

Le rôle particulier de la mère est la prévention des maladies, pas leur guérison. Lorsque la maladie attaque l’enfant, la mère a alors un rôle à jouer, ce qui est particulièrement important pendant les périodes de la petite enfance et l’enfance doit être bien fait. Je fais référence à ces tâches qui constituent la partie maternelle de la gestion de la maladie.

Le succès du traitement médical dépend en grande partie d’une surveillance maternelle attentive, douloureuse et judicieuse. Aucun traitement médical ne peut être dispensé à tout moment si les instructions ne sont que partiellement suivies ou si l’on s’en occupe négligemment. Mais pour les affections de la petite enfance, cette remarque s’applique avec une grande force ; car, à cette période, la maladie est généralement si soudaine dans ses assauts, et rapide dans sa progression, que si les mesures prescrites ne sont pas administrées avec rigueur et promptitude, leur manifestation est vite rendue tout à fait infructueuse.

La quantité de souffrance peut également être considérablement réduite par les attentions réfléchies et perspicaces de la mère. Les désirs et les besoins du jeune enfant doivent être anticipés ; la nervosité produite par la maladie, apaisée par une persuasion aimable et affectueuse ; et la possibilité que l’enfant malade et sensible soit exposé à une conduite dure et indigne, contre laquelle il faut veiller.

Là encore, non seulement il est nécessaire de respecter strictement les directives médicales dans l’administration des remèdes, du régime et des mesures générales, mais il est également essentiel de faire un rapport impartial, fidèle et complet des symptômes au médecin, lorsqu’il rend visite à son petit patient. Un infirmier ignorant, à moins que le personnel médical ne fasse preuve d’une grande prudence, peut, par un rapport involontaire mais erroné des symptômes, produire une impression très erronée sur son esprit, quant à l’état réel de la maladie. Son jugement peut, en conséquence, être biaisé dans une mauvaise direction, et le résultat peut s’avérer gravement préjudiciable au bien-être du patient. Le médecin ne peut pas rester assis heure après heure à observer les symptômes ; d’où la grande importance de les rapporter fidèlement. Cela peut être fait uniquement par la mère, ou par une personne tout aussi compétente.

L’exposition du nourrisson à l’air libre

La respiration d’un air pur est à tout moment, et en toutes circonstances, indispensable à la santé du nourrisson. La pouponnière doit donc être grande, bien ventilée, située dans une partie surélevée de la maison et de manière à permettre une alimentation libre en air et en lumière. Pour les mêmes raisons, la chambre dans laquelle dort le nourrisson doit être grande et l’air fréquemment renouvelé, car rien n’est plus préjudiciable à sa santé que de dormir dans une atmosphère impure et chauffée. La pratique consistant à tirer d’épais rideaux autour du lit est donc très pernicieuse ; ils ne répondent à un but utile que lorsqu’ils défendent le nourrisson contre tout courant d’air froid.

Le moment approprié pour emmener le nourrisson en plein air doit, bien sûr, être déterminé par la saison de l’année et l’état du temps. « Un nourrisson délicat né tard en automne ne tirera généralement pas avantage d’être porté à l’air libre, dans ce climat, avant le printemps suivant ; et si les pièces dans lesquelles il est gardé sont grandes, souvent changées et bien ventilées, il ne souffrira pas du confinement, alors qu’il échappera très probablement aux affections catarrhales, qui sont si souvent la conséquence de l’exposition imprudente des nourrissons à une atmosphère froide et humide. Si, toutefois, l’enfant est fort et en bonne santé, il ne faut pas perdre l’occasion de le mettre à l’air libre à des périodes déterminées, l’expérience quotidienne prouvant qu’il a l’influence la plus vivifiante et la plus stimulante sur le système. Cependant, il faut toujours tenir compte de l’état du temps ; et de l’humidité de l’atmosphère à laquelle le nourrisson ne doit jamais être exposé, car c’est l’une des causes les plus puissantes et les plus excitantes des maladie.

Conseils pour la sécurité de l’enfant

Que devrions-nous faire ?

  • Gardez toujours le bébé propre et net:
    • Coupez les ongles correctement et avec le plus grand soin.
    • La couche mouillée doit être enlevée et les parties doivent être nettoyées avec du savon.
    • Prenez soin des parties génitales, car les infections fongiques sont courantes dans cette zone. Les parties doivent être maintenues au sec.
    • Les infections fongiques, les dermatites, etc. peuvent être évitées par un nettoyage adéquat.
    • Une robe serrée peut provoquer une irritation, c’est pourquoi la robe doit être ample et permettre l’entrée d’air.
    • La pièce doit être suffisamment éclairée et ventilée, sans poussière ni insectes.
    • Un lit séparé, de préférence étanche, est nécessaire pour les enfants et doit être placé près du lit de la mère.
    • Gardez toujours des jouets qui font de la musique près du bébé.
  • Comme les muscles du cou sont faibles, une chute soudaine de la tête peut être dangereuse.
  • Le lait maternel est le meilleur aliment pour le bébé, il lui procure également un attachement émotionnel. Le lait maternel doit être donné selon les besoins du bébé, de préférence en position assise de la mère. Un nettoyage adéquat du mamelon est également nécessaire. La mère doit suivre un régime alimentaire nutritif pendant toute la période d’allaitement.
  • En cas de contre-indication à l’allaitement, on peut donner du lait de vaches. Le biberon doit être nettoyé à l’eau chaude et doit être gardé au sec jusqu’à la prochaine utilisation.
  • Certaines maladies comme la tuberculose bovine, la brucellose, etc. se propagent par le lait cru.
  • Certains enfants sont allergiques à certaines substances comme la nourriture, le lait, les vêtements, les cosmétiques, etc. Essayez de trouver la substance qui provoque l’allergie et évitez ce genre de choses.
  • Les maladies comme le paludisme, la dengue, la filariose, la fièvre jaune et autres se propagent par les piqûres de moustiques. Elles peuvent également provoquer des éruptions cutanées accompagnées de réactions allergiques et perturber le sommeil profond.
  • Une atmosphère calme doit être maintenue pour un bon sommeil. Par rapport aux adultes, les nourrissons ont besoin de plus de sommeil. On dit que la sécrétion de l’hormone de croissance est activée pendant le sommeil.
  • Le développement de la croissance, du comportement, de la motricité, de la vie sociale, du langage, etc. doit être noté en fonction de l’âge. Cependant, les parents ne doivent pas être trop anxieux car on observe de légères variations d’un individu à l’autre.
  • Il est nécessaire d’évaluer la croissance en mesurant la taille et le poids.
  • Au cours des premiers mois de sa vie, le nourrisson peut déféquer après chaque tétée. Il faut l’habituer à aller aux toilettes quand il grandit. Le nourrisson peut être placé sur le siège des toilettes à l’âge de dix mois.
    • Le siège des toilettes (siège du pot) doit être nettoyé avec un liquide antiseptique avant et après utilisation, et ne doit pas être partagé par d’autres enfants.
    • Si le bébé présente des signes de détresse comme des pleurs excessifs, des convulsions, de la fièvre avec rigidité, une raideur de la nuque, des vomissements fréquents et de la diarrhée, une coloration bleutée du corps, une respiration difficile avec des grognements, ect. faites attention et consultez votre médecin.
    • Une trousse de premiers secours doit être conservée dans la chambre, contenant du coton stérile, du matériel de pansement, de la lotion et de la pommade antiseptiques et des forceps. Un livre séparé doit être tenu pour noter les numéros de téléphone des médecins, de l’ambulance, de la police, etc.
    • Les médicaments pour enfants doivent être conservés dans une boîte séparée. Les informations concernant la dose et le mode d’administration doivent être écrites sur un papier et apposées sur la boîte.
    • En conduisant, gardez le bébé avec une ceinture de sécurité séparée.
    • Lorsque vous sortez avec le bébé, gardez une carte d’identité avec votre numéro de téléphone et votre adresse dans sa petite poche.
    • Lorsque le nourrisson commence à marcher, il faut toujours l’accompagner pour éviter une chute et les blessures qui en découlent.
  • En cas d’urgence, prendre les mesures de premiers secours et emmener la victime à l’hôpital le plus proche.
    • Étouffement : le bébé peut avaler des objets solides et provoquer une obstruction. Faites immédiatement coucher le bébé sur l’abdomen en position tête basse et appuyez sur l’abdomen en arrière et vers la poitrine. Il est également utile de caresser le haut du dos. Si aucun résultat n’est obtenu, appelez une personne qualifiée pour prendre le matériel à l’aide de forceps.
    • Empoisonnement accidentel : — Essayer de retirer la substance toxique et provoquer le vomissement (sauf kérosène et acides). Laver le corps avec de l’eau pour réduire l’absorption par la peau. Identifier le poison et emmener la victime à l’hôpital.
    • Brûlures : – Tout d’abord, il faut éliminer la source de chaleur et mettre de l’eau froide propre. Les manteaux brûlés ne doivent pas être retirés immédiatement. Couvrez la plaie avec un coton stérile et emmenez-la à l’hôpital le plus proche.
    • Blessures : – Nettoyez la plaie avec de l’eau propre et arrêtez le saignement en la comprimant, en la soulevant au-dessus du niveau du cœur ou en utilisant un garrot pour comprimer les vaisseaux sanguins. Ensuite, recouvrez la plaie avec un coton et un bandage stériles et consultez un médecin.
    • Noyade dans la baignoire : -Prenez le bébé immédiatement et gardez la tête basse, appuyez sur l’abdomen avec précaution ou faites-lui du bouche-à-bouche jusqu’à ce que la voie aérienne soit dégagée. Faites du bouche-à-bouche pour la respiration et le massage cardiaque, puis emmenez la victime à l’hôpital.
    • Choc électrique : –Arrêter la source de courant. Observez ensuite la victime, si elle ne respire pas, donnez-lui du bouche à bouche avec un massage cardiaque et emmenez-la à l’hôpital.
  • Et le dernier mais non le moindre, donnez à votre enfant un maximum de soins, d’amour et de soutien pour le rendre en bonne santé et heureux pour toujours.

Ce que nous ne devrions pas faire ?

  • Ne jamais secouer le bébé, cela peut causer des dommages au cerveau.
  • Ne gardez pas de petits objets près du bébé.
  • Les articles pointus comme le stylo, le crayon, etc. ne doivent pas être donnés aux enfants.
  • Évitez de faire entrer de l’eau dans l’oreille lorsque vous donnez un bain.
  • La nourriture ne doit pas être donnée de force lorsque le bébé pleure ou tousse continuellement.
  • Ne doit pas suralimenter le bébé.
  • Les articles tels que les répulsifs pour les moustiques, les boules à mites, l’encre, le chewing-gum, les médicaments, etc. doivent être tenus à l’écart.
  • Évitez les vêtements trop serrés.
  • Ne doit pas être placé près du bord du lit.
  • Ne doit pas donner le bébé à des étrangers et éviter tout contact étroit avec les autres.
  • Tous les instruments électriques doivent être tenus à l’écart et le lit ne doit pas être placé près des prises et des fils électriques.
  • La cuisine est un endroit dangereux pour les enfants. Ne les laissez pas seuls dans la cuisine.
  • Le niveau de l’eau dans la baignoire doit être au minimum et ne pas aller faire d’autres travaux (par exemple, attendre un appel téléphonique ou sonner) lorsque le bébé est dans la baignoire.
  • Évitez de fumer à l’intérieur de la maison.
  • ne doit pas permettre aux animaux de compagnie d’être en contact très étroit avec les enfants (des injections antirabiques doivent être administrées aux animaux et leurs ongles doivent être coupés correctement)
  • Lorsque l’enfant commence à marcher, il ne doit pas être maintenu seul à l’étage et ne doit pas lui permettre de monter les marches.
  • Une lumière forte doit être évitée dans la pièce.
  • Lorsque vous voyagez, ne donnez pas les denrées alimentaires données par les passagers.
  • Bébé ne devrait pas être autorisé à ramper sur le sol.
  • Si vous êtes malade ou si quelqu’un d’autre est malade, éloignez-vous des enfants.
  • n’emmenez pas le bébé dans les marchés bondés et les zones poussiéreuses polluées.
  • La lampe de table ne doit pas être gardée près des enfants, cela attirera les insectes la nuit et causera des problèmes.
  • D’autres médicaments ne doivent pas être donnés aux enfants.
  • Les médicaments qui ont dépassé la date d’expiration ne doivent pas être utilisés.
Notre blog

Nous alimentons notre blog de manière continue avec des articles qui sont à la fois intéressants pertinents avec le monde des massages avec la méthode Renata França.

Lorsqu’une personne fait craquer son dos, le mouvement provoque un éclatement des poches d’air présentent dans le liquide synovial des…
En lire plus

Le drainage lymphatique est une méthode de traitement qui permet d’augmenter la circulation lymphatique du corps et de faciliter l’élimination…
En lire plus

Voici une vidéo qui explique les points essentiels à savoir sur un régime cétogène : Si vous voulez aller plus loin…
En lire plus

Contactez-nous

Nous nous assurons de rester à votre disponibilité pour vos requêtes ou questions en termes de massage avec la méthode Renata França. Si vous souhaitez mieux discuter avec nous des avantages, ou que vous désirez entrer en contact avec l'Institut, il vous est possible de faire cela par le biais de notre formulaire de contact. Nous vous assurons de vous fournir une réponse dans les plus brefs délais.









    dan
    Aller sur Whatsapp
    1
    Scan the code
    Contactez Institut Therapeia
    Des questions ? Une prise de RDV ? Contactez-moi sur Whatsapp !